Le projet

Pour célébrer le cinquantenaire de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM), l’Atelier Parisien d’Horlogerie (APH) a voulu associer sa passion de la mer à celle de la haute horlogerie en créant une montre marine d’exception.

Interprétation originale d’un instrument qui fut longtemps indispensable au marin, il s’agit là de rendre un véritable hommage à l’engagement sans faille des Sauveteurs en Mer qui risquent leur vie chaque jour pour sauver celle des autres.

L’horlogerie suisse, à travers son label « swiss made », est aujourd’hui une référence dans le monde entier. Le Locle, La Chaux-de-fonds, La vallée de Joux sont des noms qui font rêver les étudiants en horlogerie et suscitent la curiosité des amateurs de belles montres. On y trouve une concentration exceptionnelle de manufactures horlogères, des plus anciennes aux plus récentes, qui bénéficient d’un écosystème favorable.

Seuls les passionnés des beaux garde-temps et de leur histoire savent que la Suisse doit historiquement beaucoup à la France, et surtout à l’excellence de sa formation. Abraham-Louis Bréguet lui-même a suivi durant dix ans les enseignements de Ferdinand Berthoud et de Jean-Antoine Lépine à Versailles, avant de s’installer quai de l’horloge, à Paris. Aujourd’hui encore, la France demeure le premier pourvoyeur d’horlogers pour la Suisse qui bénéficie avantageusement de cette main d’œuvre très qualifiée.

La France a su très vite valoriser l’horlogerie et sa formation dont les inventions et les applications dans la navigation permirent l’essor des conquêtes à travers les océans. Les horlogers français ont participé dans l’anonymat au rayonnement de la France à travers son expansion extra-territoriale liée aux expéditions maritimes.

Jusqu’au XIXe siècle, le sauvetage en mer était souvent une réalité tragique, marquée par le manque de moyens techniques, humains et financiers, qui ne permettait pas la mise en place d’une organisation efficace couvrant l’ensemble du littoral français. Il fallut attendre la deuxième partie du XIXè siècle pour que le sauvetage en mer commence à s’organiser avec la création de deux organisations financées - déjà à l’époque - par des donations privées : la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés et la Société des Hospitaliers Sauveteurs Bretons.

En 1967, ces deux structures fusionnent au sein de la SNSM afin d’optimiser le sauvetage sur l’ensemble du littoral français. L’association loi 1901 sera reconnue d’utilité publique dès 1970.

La Montre SNSM- Édition du Cinquantenaire est l’héritière à la fois de cette tradition maritime française et de l’enseignement de l’horlogerie. À ce titre, sa conception fait l’objet d’une étude réalisée par les élèves du diplôme des métiers d’arts en horlogerie du Lycée Diderot de Paris, dernier cycle d'études approfondies pour des élèves déjà tous horlogers, elle-même encadrée par les enseignants et l’Atelier Parisien d'Horlogerie.

La partie mécanique fait l’objet d’une attention toute particulière : elle doit représenter la légendaire précision suisse avec une finition d’exception. Elle sera réalisée dans l’une des plus anciennes et prestigieuses maisons horlogères de la vallée de Joux, la manufacture suisse Vaucher Manufacture Fleurier dont les origines remontent au XVIIIe siècle.

Lire plus

Les acteurs

Stacks Image 242756

Atelier Parisien d’Horlogerie

À l’origine de ce projet bénévole, l’Atelier Parisien d’Horlogerie conçoit le cahier des charges, organise le jury d'experts composé de professeurs, de journalistes de la presse professionnelle et d'horlogers qui valident la conception de la montre.

Lycée Diderot

Les étudiants du diplôme des métiers d'art en horlogerie du Lycée Diderot conçoivent le dessin de la montre et fabrique les premiers prototypes, jusqu’à l’assemblage d’un modèle fonctionnel proche de la série définitive.

Vaucher Manufacture Fleurier

Vaucher Manufacture Fleurier se charge d'élaborer un calibre de haute horlogerie 100% Swiss Made, représentatif de ce qui se fait de mieux en micro mécanique et en décoration horlogère avec des finitions exceptionnelles.

SNSM

La montre SNSM, édition du cinquantenaire, avec uniquement 50 montres produites, célébrera la solidarité et l’héroïsme des bénévoles à travers un garde-temps exceptionnel représentatif de l’excellence du savoir-faire en horlogerie, en France comme en Suisse.

  • Montre SNSM - Vedette 1ère cat.